Kaissa MAKOUCHE, Chargée de gestion du Complexe Sportif de Proximité d'Azazga "Offrir une réponse aux besoins de jeunes en termes d'occupation et de loisirs sains"

Parmi les initiateurs de la célébration de la journée de l'arbre, organisée le 21 du mois en cours à Azazga, figure le Complexe Sportif de Proximité (CSP) d'Azazga. Une structure qui a récemment ouvert ses portes destinée aux jeunes de la localité en leur offrant une réponse à leurs besoins en termes d'occupation et de loisirs sains. En marge de cette fête placée sous le signe de "la collaboration associative" par ses organisateurs, Kaissa MAKOUCHE, responsable de gestion du CSP Azazga, a bien voulu répondre à nos questions.


Le Jeune Observateur : Vous venez de célébrer la journée mondiale de l'arbre. Un mot sur cette journée. Qu’en est-il de vos prochaines actions ?


Kaissa MAKOUCHE : La célébration de la journée de l'arbre rentre dans le cadre des actions menées en vue de protéger notre environnement immédiat. Cette fête, conjointement organisée, est placée sous le signe de "la collaboration associative" ; elle se veut un début pour amorcer une dynamique associative dans la région.
Dans cette lancée, on prépare aussi des activités avec le mouvement associatif destinées à nos adhérents et certaines franges de la société. Outre la sortie thématique au barrage de Taksebt et la base nautique à l'occasion de la journée internationale de l'eau correspondant au 23 mars de chaque année, un riche programme d'actions est prévu durant les vacances scolaires de printemps.
En effet, en plus de la journée d'animation scientifique avec les associations ITHRAN et AYEN de Tizi-Ouzou (25 mars), notre CSP organise d'autres festivités en collaboration avec les maisons de jeunes des communes voisines pendant les congés. Les activités programmées dans ces établissements de jeunesse porteront sur des concours de dessin, travaux manuels, art traditionnel, musique moderne et théâtre. Il y aura aussi de l'animation et des randonnées ainsi qu'un tournoi de football.

LJO : Pourriez-vous présenter le CSP Azazga à nos lecteurs ?
KM : Le Complexe Sportif de Proximité d'Azazga, comme tous les autres CSP du territoire national, est d'abord un ensemble de terrains, d'installations et de lieux d'activités sportives, scientifiques et culturelles. Une structure rattachée à la Direction de la Jeunesse et des Sports de Tizi-Ouzou (DJS) à travers l'Office des Etablissements de Jeunes (ODEJ). Il a récemment ouvert ses portes suite à la visite du Wali effectuée à Azazga en octobre dernier.
Le complexe recèle des équipements et matériels appropriés afin de permettre à la population de la localité une meilleure participation aux programmes scolaires et extrascolaires d'éducation physique et du sport. Il est composé d'une salle polyvalente et d'une salle spéciale pour sport de combat. La salle polyvalente est constituée de plusieurs salles : pour dessin, pour travaux manuels, pour jeux d'échecs, pour l'informatique, l'internet et d'une bibliothèque. Tandis que dans la salle de sport, on y trouve l'infirmerie, les vestiaires, les douches et les sanitaires pour hommes et femmes.


LJO : Quel est son rôle et son apport pour la jeunesse d'Azazga ?


KM : A la base, la réalisation de ce type d'infrastructures insérées dans le tissu urbain et les agglomérations apportera un plus à la pratique du sport par leur proximité et leur accessibilité. Le CSP d'Azazga participera vivement à la politique d'insertion des jeunes et à celle de l'information et de la communication sociale.
Notre établissement demeure ouvert à nos concitoyens que ce soit ceux de la ville, cités, quartiers ou villages avoisinants. Son rôle principal est d'offrir une réponse aux besoins des jeunes de la région par une certaine thérapie d'occupation via des loisirs sains.

Il apporte aussi une solution appropriée à la forte demande des jeunes souhaitant pratiquer une activité sportive et mettre à leur disposition un espace de communication, d'échange et de convivialité. A titre d'exemple, il y a des cours de musique et d'informatique qui sont dispensés dans nos locaux, un club environnemental qui est né, des clubs sportifs amateurs de différentes disciplines qui nous sollicitent pour s'y entrainer.
Par ailleurs, on envisage de créer d'autres clubs pour regrouper des jeunes et enfants partageant les même intérêts et passions. Ainsi, des clubs de lecture, de poésie, à caractère scientifique et un autre de jeux d'échecs verront le jour à l'avenir.


LJO : Un dernier mot pour conclure
KM : Permettez-moi de vous remercier pour l'intérêt que vous portez à nos activités. Pour conclure, en ma qualité de responsable, j'espère apporter un plus pour la jeunesse, pour la femme kabyle ainsi qu'à nos traditions. Je souhaite que le mouvement associatif d'Azazga mènera des actions coordonnées à l'avenir. Je réitère encore une fois la disponibilité du CSP à tous ceux qui veulent travailler et contribuer à l'humanisation du cadre de vie dans nos cités, quartiers et villages de la région.


                                                         Propos recueillis par Hamza SAHOUI


BIO EXPRESS :


Kaissa MAKOUCHE, jeune cadre à la Direction de la Jeunesse et des Sports (DJS) de Tizi-Ouzou. Issue du mouvement associatif, après ses études universitaires sanctionnées par un diplôme d'ingénieur en informatique, elle a intégré la DJS de Tizi-Ouzou pour s'exercer dans le service communication et informatique. En juin 2017, elle est mutée à l'auberge d'Azazga. Récemment, depuis octobre dernier, elle est chargée de gestion du CSP Azazga.

Aucun évènement dans le calendrier
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30