FFS de Tizi-Ouzou/ pour une conférence de dialogue

Les membres de la CAF (commission administrative de la fédération Tizi-Ouzou) a organisé une rencontre avec les militants et les sympathisants du front des forces socialistes ce vendredi 05 avril, à l’occasion de la journée du militant, et la 32 eme anniversaire de l’assassinat d’Ali Mécili, la réunion s’est tenue à la maison de la culture Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou.

Le coordinateur de la CAF, Ali Sadouk a entamé sa communication devant une salle comble, avant de donner la parole au premier secrétaire national du parti, Hakim Belacel qui a revenu sur l’initiative faite par le FFS pour une sortie de la crise, « le FFS s’est engagé avec le peuple, on félicite les algériens sur cette mobilisation, on a soutenue ce mouvement dés le début, nos militants sont déjà dans la rue, , on a fait une initiative pour instaurer un Etat de droit. »

D’un autre coté l’ex sénateur de Tizi-Ouzou, Moussa Tamdartaza, affirme que le peuple a fait preuve de maturité devant un pouvoir autoritaire qui est et reste l’unique et le seule responsable de cette crise, le FFS a un plan pour sortir de l’impasse, « après que le pouvoir est sur le point de s’effondrer, ils essayent de jouer leurs dernières cartes par la propagande et la manipulation, c’est le FFS qui a fait cette initiative de sortie de crise par ses militants et ses cadres, on a même repéré à des solutions proposés déjà par le parti, ce n’est ni Bensalah Ni Said Bouteflika. »

Pour Ahmed Djedaai, conseiller de l’instance présidentielle, ajoute, « vraiment c’est une fierté d’être un militant du FFS, puisque aujourd’hui on trouve toutes nos revendications dans la rue, de l’assemblée constituante, la deuxième république et même la transition, notre parti a joué un rôle très important pour conscientiser le peuple, il faut savoir que la moitié des algériens ont marché, ils demandent le départ du système, ce qu’il faut faire immédiatement ! Et ça par la démission du gouvernement, le président du conseil constitutionnel, la dissolution des deux chambres, et aller vers une conférence de dialogue, où il faut oublier toutes nos différences, puisque l’intérêt de l’Algérie avant toutes autres considérations. »

Après la fin de la rencontre les présents sont dirigés vers le portail de l’université Hesnaoua pour prendre part à la marche de chaque vendredi.

Aucun évènement dans le calendrier
Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30